Immo

Quel taux pour un emprunt immobilier 2019 ?

Une nouvelle décroissance pour les taux de prêt immobilier en octobre 2019 avec un taux acceptable à 1,13%. Toutefois, en début novembre, les premières augmentations de taux sur des durées variées. Vous pouvez identifier l’ensemble des chiffres sur les taux immobiliers actuels en novembre 2019.

Octobre 2019 : une nouvelle décroissance des taux de crédit immobilier

L’Observatoire Crédit Logement CSA vient d’annoncer les derniers chiffres concernant les taux de prêts immobilier d’octobre 2019. Le taux immobilier acceptable émerge à 1,13% ce qui implique une décroissance de  points de base compte tenu du mois précédent. Dans le détail, on constate notamment un taux immobilier moyen pour une acquisition de logement ancien de 1,13% contre 1,44% en octobre 2018. Aussi, un taux d’intérêt acceptable pour l’acquisition immobilier neuf de 1,13% contre 1,45% a été constaté en octobre 2018. La courbe de l’avancement des taux de prêt immobilier en novembre 2019.

A découvrir également : C’est quoi EDF ENR ?

En ce qui concerne les délais types, en moyenne, cela donne un taux d’emprunt moyen de 0,90% sur 15 ans, une moyenne de 1,05 % sur 20 ans, un taux de crédit de 1,32 % sur 25 ans. Ainsi, en 4 ans, les taux moyens ont été largement plus que partagé en 2.

Délai moyen des prêts

Le délai moyen des crédits immobiliers offerts en octobre augmente de 3 mois en moyenne afin d’arriver jusqu’à 229 mois, ce qui correspond à 19 ans et 1 mois. A titre de rappel, cette moyenne comporte les prêts travaux qui sont sur des délais relativement plus abrégés.

A lire également : Quel investissement locatif choisir ?

Pour ce qui est des prêts pour l’adhésion à la propriété, la part des 25 ans et plus correspond à 40,2%

Quelques ascension sur les intérêts immobiliers en octobre 2019

Des ascensions sont constatées plutôt que des baisses. Cela veut dire que les banques ont arrêté leur course vers des intérêts de plus en plus bas. Les premiers retours des courtiers par rapport aux taux de novembre affirment ce fait. Chaque banque altère sa grille des intérêts ainsi que ses conditions afin de jouir d’avantages une fois par mois au minimum.

Une hausse au niveau des meilleurs intérêts de prêt

Il n’y a pas seulement les niveaux des intérêts moyens qui augmentent. Effectivement, des hausses sont également constatées au niveau des meilleurs intérêts de prêt immobilier par rapport aux intérêts exercés il y a quelques semaines. Ces augmentations demeurent, néanmoins, faibles sur des durées de 10 ou 25 ans. En outre, elles sont plus élevées sur les durées de prêts de 15 ou 25 ans avec +9 points de base et +8 points de base.

Cela contraste avec la tendance remarquée depuis plusieurs mois. La régression des intérêts paraît décliner. Il ne reste plus qu’à savoir s’il s’agit uniquement d’une pause précédant de nouvelles régressions d’intérêts en 2020 ou si le point bas est effectivement atteint. Néanmoins, pour votre demande de crédit immobilier ou de rachat de prêt, vous disposez de la possibilité de vous en remettre des meilleures conditions, il est nécessaire de suivre quelques conseils.

Les banques analysent essentiellement vos revenus, particulièrement la stabilité ainsi que les prévisions d’amélioration, votre niveau de vie, vos autres prêts, votre âge et autres. Les banques analysent également d’autres conditions afin de déterminer un dossier de financement. Vous pouvez par exemple vérifier les bénéfices que peuvent présenter un apport personnel non dédaignable.

Le meilleur moment pour racheter un prêt immobilier ou pour procéder à une renégociation des taux

A l’égard des intérêts aussi faibles qu’en ce moment et compte tenu d’une inflation quasiment nulle, toutes les personnes qui ne procèdent pas au rachat de leur prêt ou qui ne procèdent pas à la renégociation vont régler plus cher qu’ils ne sont censés le faire pour l’argent qu’ils ont encore à s’acquitter auprès de leur banque.

Vous disposez aussi de la possibilité de requérir une renégociation de votre intérêt à votre banque si vous ne désirez pas en changer. Le taux de la renégociation sera immanquablement plus accru que celui d’un rachat tandis que les montants seront moins élevés.

Article similaire