Maison

Le jardin potager en permaculture : quelques conseils pour réussir

Le potager est une activité de culture vivrière qui maintient la biodiversité animale et végétale. Cette activité se base principalement sur la production de fruits et légumes destinés à l’alimentation pour toute la famille. 

Choisir le bon emplacement 

La réussite d’un potager est principalement basée sur sa mise en place. En effet, un potager en permaculture demande la production des cultures vivrières sans apports exogènes tout en respectant la nature et l’écosystème. Pour ce faire, il est nécessaire de rester attentif à la terre et de pouvoir redistribuer équitablement les surplus. Le but étant de limiter l’entretien et l’arrosage, il faut l’installer dans un endroit favorable à l’ensoleillement. 

A découvrir également : Quelle chaudière pour remplacer la chaudière au gaz ?

Le choix des plantations 

Il est recommandé de commencer par des cultures qui ne prennent pas trop de place. Vous pouvez opter pour les plantes aromatiques, les légumes et légumes-fruits, etc. Pour réussir à mettre en place ce système d’intégration autonome, il faudra prioriser les cultures capables de se développer avec ou peu d’apports exogènes.  

Le choix des semences peut se porter sur les graines de maïs de tomates, etc. Toutefois, vous pouvez varier le choix des plantations autant de fois que vous le souhaitez. Il faudra néanmoins s’assurer de leur viabilité sans entretien régulier. 

A découvrir également : Comment lire une facture de gaz engie ?

Irriguer convenablement les plantations 

Compte tenu de la saison et de la fréquence de pluie, il sera nécessaire de mettre en place un système d’irrigation fournissant les minéraux nécessaires à la pousse des jeunes plants. Cependant, il est conseillé de prioriser l’eau douce sans traitement chimique au préalable. Un puits ou un bac de récupération d’eau serait l’idéal pour respecter les normes de la permaculture. 

Article similaire