Actu

Jean-Claude Drouot : biographie de l’acteur belge

Qui est Jean-Claude Drouot ? Quel est son parcours cinématographique ? Que devient-il aujourd’hui ? C’est le moment de tout découvrir sur votre célèbre acteur et metteur en scène belge.

Il a su sans aucun doute donner le meilleur de lui-même durant sa longue carrière et il n’a pas manqué d’occasions de faire parler de lui. Jean-Claude Drouot n’est pas passé inaperçu au vu des grands fans du cinéma. Voici ce que vous devez retenir de ce grand homme.

A voir aussi : Comment se débarrasser du silicone sur les mains ?

Qui est Jean-Claude Drouot ?

Jean-Claude Drouot est un célèbre acteur et metteur en scène d’origine belge. À l’état civil Jean-Claude Constant Nestor Gustave Drouot, il est né le 17 décembre 1938 à Deux-Acren (Lessines). Il a commencé ses activités depuis 1962.

Durant sa carrière professionnelle, il a été distingué par l’Officier des Arts et des Lettres. Ses œuvres à succès sont « Le Bonheur » et « Les Ruses du diable ». Aujourd’hui, que ce soit au cinéma, au théâtre ou à la télévision, l’acteur est associé à des dizaines d’œuvres.

Lire également : Les 12 villes les plus dangereuses du Mexique : à éviter à tout prix

Quelle est la biographie de l’acteur ?

Jean-Claude Drouot a été formé au Jeune Théâtre de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Avec 60 ans de carrière, l’acteur a réalisé de nombreuses œuvres.

Son parcours dans le cinéma

À partir de 1962, il a commencé par interpréter les grandes œuvres de Molière et tragédies classiques. De 1963 à 1966, il a été officiellement reconnu à l’international comme interprète du rôle principal dans Thierry la Fronde de Jean-Claude Deret, diffusée à la RTF Télévision.

Sa carrière cinématographique débuta réellement en 1965 avec « Le Bonheur » d’Agnès Varda et « Les Ruses du diable » de Paul Vecchiali en 1966. Cependant, ses plus grands succès ont été à la télévision. En effet, le 15 janvier 1966, il fut le premier acteur ayant fait la Une du magazine Télé Poche.

Plus tard en 1972, il incarna le rôle de Rodolphe Vernet dans « Les Gens de Mogador » ; c’est une série télévisée franco -germano-helvético-canadienne. En 1995, il joua dans L’Affaire Dreyfus du réalisateur Yves Boisset où il personnifia l’écrivain Émile Zola.

Son parcours théâtral

En parallèle à sa carrière cinématographique, Jean-Claude Drouot était fortement actif au théâtre. Ainsi, il dirigea plusieurs enseignes de théâtre, à savoir :

  • le Centre dramatique national de Reims (1984 à 1986) ;
  • la Comédie de Reims (1984 à 1986) ;
  • le Théâtre national de Belgique à Bruxelles (1985 à 1990).

De 1999 à 2001, il fut actionnaire de la Comédie-Française et dirigea également la Compagnie Jean-Claude Drouot en tant que directeur artistique.

Autres parcours de l’acteur

Le célèbre acteur belge a mis en scène plusieurs pièces théâtrales surtout en coproduction avec le Théâtre régional des Pays de la Loire. Avide du croisement des disciplines, il monta avec l’aide du Quatuor Ludwig « Féminaire », un spectacle texte et musique.

Par ailleurs, en 2015, il a publié ses mémoires sous le titre de « Le Cerisier du pirate ». De novembre 2021 à janvier 2022, il interpréta « L’Art d’être grand-père » de Victor Hugo à l’affiche du théâtre du Lucernaire. Sa dernière apparition est dans le film « Monsieur Constant » où il joue le rôle principal de 2021 à 2022.

Quelle est la filmographie de l’acteur ?

Jean-Claude Drouot

Que ce soit au cinéma ou à la télévision, Jean-Claude Drouot a une longue filmographie. Hormis « Le Bonheur » et « Les Ruses du diable », l’acteur a joué dans plusieurs d’autres films.

Cinéma : longs métrages

Il a joué dans « La Chambre obscure » (1968). En 1969, il joua dans « Mister Freedom » et « Eiko e no 5,000 kiro », puis « La Rupture » en 1970. En 1971, il joua dans « Le Phare du bout du monde » et dans « Nicolas et Alexandra ».

En 1973, il a été aperçu dans « L’Histoire très bonne et très joyeuse ». En 1975, il a joué dans « Une baleine qui avait mal aux dents », puis dans « Adom ou le sang d’Abel » en 1976. En 1982, il a également participé à « L’Archipel des amours » dans le court métrage « Énigme ».

« Cher frangin » et « Bal perdu » sont les deux longs métrages dans lesquels il a joué en 1989. Puis, vous le verrez également dans « Les Conquérants » (2013), « Fleur de tonnerre » (2016) et « Monsieur Constant » (2022).

Cinéma : courts métrages

Jean-Claude Drouot a également joué dans des courts métrages, dont :

  • « L’Évasion » (1963) ;
  • « Lumières noires » (1994) ;
  • et « Santa » (1999).

En dehors du cinéma, le célèbre acteur est aussi rattaché à plus d’une cinquantaine de séries télévisées de 1963 à 2019. Il en est de même pour le théâtre où il a participé à la mise en scène de plus de 70 œuvres.

Qui est la femme de l’acteur Jean-Claude Drouot ?

Jean-Claude Drouot s’est marié en 1960 avec Claire Lacombe qui décéda le 3 décembre 2017 d’une mort naturelle à Paris. Sont sortis de cette union deux enfants : Sandrine Drouot et Olivier Drouot. Claire Lacombe était elle aussi une actrice française. Elle a même participé au long métrage « Le Bonheur » avec son mari.

Article similaire